Les TO évacuent les touristes de Gambie

Les parlementaires gambiens ont voté mercredi en faveur d’une prolongation de trois mois du mandat du président Yahya Jammeh, quelques heures seulement avant la fin prévu de sa présidence.

Le président désigné Adamo Barrow a promis de prendre le pouvoir, peu importe ce que fera M. Jammeh, et l’incertitude a poussé des centaines de touristes à fuir le pays.

Signe de l’impatience croissante de la communauté internationale, le Nigéria a confirmé qu’un de ses navires de guerre fait route vers la Gambie dans le cadre de «manoeuvres», au moment où les puissances régionales se préparent à une éventuelle intervention militaire.

Alors que la crise ne cesse de s’envenimer, plus d’un millier de touristes principalement britanniques et néerlandais ont entrepris d’évacuer le pays à bord de vols nolisés. Des centaines de personnes se sont ruées vers l’aéroport à la recherche d’informations.

Des milliers de personnes ont fui vers le Sénégal, dont plusieurs ministres du gouvernement de M. Jammeh.

M. Jammeh a proclamé mardi un état d’urgence de trois mois, dans l’espoir de s’accrocher au pouvoir en dépit de sa défaite électorale face à M. Barrow en décembre. Ce dernier a promis d’être assermenté jeudi et il jouit de l’appui de la communauté internationale. Il se trouve actuellement au Sénégal voisin, et on ne sait pas exactement comment se déroulera son assermentation.

M. Jammeh prétend que le scrutin présidentiel a été entaché d’irrégularités et la Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest (CÉDÉAO) menace d’avoir recours à la force pour le chasser du pouvoir. Un porte-parole de la marine nigériane a dit que 200 hommes ont déjà été déployés au Sénégal et au Ghana. L’armée gambienne compterait moins d’un millier de soldats.

M. Jammeh a pris le pouvoir lors d’un coup d’État en 1994 et il est accusé de multiples violations des droits de la personne dans ce petit pays d’environ 1,9 million d’habitants.

Avec Journalmetro

aa

Après TUI, Thomas Cook évacue également ses clients de Gambie

Le tour-opérateur Thomas Cook Belgium a décidé mercredi, à l’instar de TUI mardi, d’évacuer ses quatre clients belges de Gambie à la suite de l’avis de voyage négatif pour le pays d’Afrique de l’Ouest émis par le SPF Affaires étrangères.

«Tous les voyages non essentiels vers la Gambie sont momentanément déconseillés et le Consulat honoraire de la Belgique à Banjul sera fermé les 18 et 19 janvier», indiquent depuis mardi les Affaires étrangères. Les résultats de l’élection présidentielle du 1er décembre dernier sont contestés et les Affaires étrangères s’attendent à ce que la situation politique puisse dégénérer à l’approche de la passation de pouvoir. «Cela peut mener à des situations dangereuses dans le pays pour les vacanciers présents.»

Mardi, deux jours avant de l’investiture du président élu Adama Barrow, l’actuel président, Yahya Jammeh, qui conteste l’issue de l’élection, a décrété l’état d’urgence.

«Nous avons reçu un rapport de la part de nos représentants locaux qui indique que tout est calme à la côte mais nous nous alignons sur l’avis des Affaires étrangères. La sécurité de nos clients passe avant tout», explique le porte-parole de Thomas Cook. TUI compte, de son côté, 225 voyageurs belges en Gambie.

Si vous avez aimé l’information, merci de liker, partager, commenter … faire vivre le blog et notre page Facebook

https://www.facebook.com/actualitesvoyages/

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :