Comment Google s’invite sur le marché du voyage

Comment Google s’attaque au marché du voyage

Le moteur de recherche a lancé, sur smartphone, un assistant pour aider les touristes. Google prédit aussi désormais l’évolution du prix des vols. En face, des spécialistes tels Kayak affirment être assez solides pour résister.

Google n’a peur de rien. En tout cas pas de la Commission européenne, qui le soupçonne de privilégier ses propres services au détriment de ceux de la concurrence. En l’espace de quelques jours, la multinationale américaine a amélioré de manière sensible ses services de recherche de vols et de planification de vacances. De quoi faire de l’ombre aux spécialistes du secteur que sont Opodo, Expedia ou Kayak. Ce dernier assure qu’il a les moyens de tenir le choc face au moteur de recherche.

Google a d’abord amélioré en tout début de semaine son service «Flights», capable de dénicher les vols dans le monde entier. La société ne se contente plus d’afficher des résultats détaillés et précis. Elle est désormais capable, comme les sites spécialisés dans le voyage, d’avertir l’utilisateur lorsque le vol recherché risque de devenir plus cher. Les tarifications des compagnies aériennes sont en effet dynamiques et plusieurs sites spécialisés offrent déjà des conseils aux voyageurs. Désormais, Google intègre tous ces paramètres en envoyant des alertes à ses utilisateurs. En face, Kayak, portail permettant de rechercher tant des vols, des hôtels, des voitures de location que des activités, affirme proposer, avec son «Alerte Prix», le même service depuis plusieurs années.

Création automatique d’itinéraires
Autre innovation de Google: le lancement dans le monde entier, fin septembre, d’une nouvelle application, baptisée «Trips». Disponible sur Android et iPhone, elle conseille en temps réel le voyageur, en lui donnant des suggestions sur les attractions, restaurants ou attractions culturelles aux alentours. L’application, qui intègre les commentaires d’autres internautes, propose aussi de construire elle-même l’agenda, jour par jour, du voyageur. Kayak possède une fonctionnalité du même nom, «Trips», disponible depuis 2009 et qui permet au voyageur de mieux gérer son voyage. L’utilisateur peut suivre l’évolution des prix, créer et partager ses itinéraires, ou encore recevoir des propositions.

Avec ces innovations, Google s’attaque à tous les comparateurs de voyage en ligne. «Bien sûr, Google possède de formidables bases de données, mais nous avons l’avantage d’être des spécialistes du voyage», explique Julia Stadler Damisch, responsable de Kayak pour la Suisse, l’Allemagne, l’Autriche et les Pays-Bas. Elle poursuit: «Nous agrégeons les données des agences de voyages, des hôtels, des compagnies aériennes, mais aussi de sites tels Booking.com». Et pour cause: Kayak appartient au groupe américain The Priceline Group, qui possède, outre le site éponyme, Booking.com, Rentalcars.com et OpenTable.com.

Suite de l’article https://www.letemps.ch/economie/2016/10/21/google-sattaque-marche-voyage

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :