Après le rachat de Blink, Wijet est le leader mondial de l’aviation d’affaires

La compagnie française Wijet vient d’accéder au rang de leader mondial de l’aviation d’affaires, suite à la finalisation du rachat de son concurrent, la compagnie britannique Blink, pour 45 millions d’euros. Avec 15 jets, la jeune pousse française dispose d’une flotte supérieure en nombre à celle de ses concurrents, et d’une offre révolutionnaire dans le milieu très fermé des compagnies aériennes spécialisées dans les jets privés.
Wijet a en effet, dès sa naissance, choisi d’être le disrupteur du marché.
Pour son fondateur, Corentin Denoeud, le modèle économique porteur qu’il fallait choisir passait par l’avènement du « jet abordable ». Ainsi, Wijet se veut en quelque sorte un mélange entre Uber et BlaBlaCar, dont le crédo est « l’utilisation du jet comme un taxi, un moyen de déplacement super rapide en Europe pour des vols d’une heure, une heure trente ». Ainsi, des hommes d’affaires peuvent honorer dans une même journée plusieurs rendez-vous en Europe, ce qui constitue effectivement une petite révolution dans leurs habitudes.

Un modèle bien pensé

Les clients de Wijet ont le choix entre deux offres différentes. Ils peuvent en effet opter pour la réservation d’un appareil à un prix attractif, obtenu par Wijet en s’inspirant du modèle des compagnies low cost, et en exploitant un seul et unique type d’avion, le biréacteur de chez Cessna.
L’autre formule, encore plus abordable, se rapproche quant à elle du covoiturage. Le « cojetage », comme aime à le dire Corentin Denoeud, consiste à proposer aux clients de partager leur vol afin de remplir toutes les places de l’appareil, qui sont au nombre de quatre. Ils peuvent réserver via une plateforme en ligne, qui les met en relation sur les trajets proposés.
Les clients de Wijet ont donc le choix. Comme le précise Corentin Denoeud, « celui qui réserve a le choix entre la formule très peu chère, mais moins flexible, ou totalement flexible, plus chère ».
Si la jeune pousse française du transport aérien est devenue leader, elle le doit aussi à son implantation européenne. Avec 1 200 aéroports en Europe et en Afrique du Nord, peu éloignés les uns des autres, la zone de chalandise initiale de Wijet est un espace idéal pour le développement de ce type de services.

http://www.societe.com/actualites/wijet_devient_leader_mondial_de_l_aviation_daffaires-12256.html

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :