Brussels Airlines confirme sa reprise à 100% par Lufthansa

La compagnie belge Brussels Airlines a confirmé jeudi que le groupe aérien allemand Lufthansa allait racheter les 55% de ses parts qu’il ne détenait pas encore, pour 2,6 millions d’euros, et qu’elle serait intégrée à partir de 2018 à Eurowings.
« Après que Lufthansa et les actionnaires de SN Airholding (la maison mère de Brussels Airlines) aient convenu des modalités de la reprise intégrale de Brussels Airlines, le comité exécutif de Lufthansa a décidé hier d’exercer l’option d’achat pour les 55% des actions n’étant pas en sa possession », a indiqué la compagnie belge dans un communiqué.

Le groupe allemand, qui chapeaute les compagnies Lufthansa, Eurowings, Swiss et Austrian Airlines, détenait 45% de la compagnie belge depuis 2009 et avait une option pour racheter le reste de la compagnie, actuellement détenu par une trentaine d’actionnaires, dont plusieurs grandes entreprises belges.
A la suite de l’attentat à l’aéroport de Bruxelles le 22 mars, Lufthansa avait décidé de repousser de quelques mois sa décision d’exercer ou non cette option courant jusqu’en 2018.
« L’option d’achat sur les actions SN Airholding sera exercée jusqu’au 31 décembre 2016 et sera finalisée début janvier 2017 », a précisé jeudi la compagnie belge, qui dispose notamment d’un large réseau africain.
Le prix de la reprise des 55% d’actions restantes, convenu en 2008, s’élève à 2,6 millions d’euros. « A partir de 2018, Brussels Airlines sera entièrement intégrée au groupe Lufthansa et rejoindra le groupe Eurowings », selon la même source.
Née sur les cendres de l’emblématique compagnie belge Sabena, tombée en faillite en 2001, Brussels Airlines « conservera sa marque mais sera au fur et à mesure complétée par la mention +member of the Eurowings Group+ ».
« L’objectif commun » de Brussels Airlines est de « renforcer davantage leur position sur le marché belge », poursuit le texte.
Le comité de direction de Brussels Airlines –3.500 salariés et 49 avions pour 7,5 millions de passagers en 2015– demeure inchangé, sous la présidence de Bernard Gustin.
Selon le communiqué, « des investissements à moyen terme sont prévus pour améliorer davantage l’efficacité de la flotte et augmenter la capacité sur le réseau court et long-courrier ».
Le montant de ces investissements n’a pas été précisé par Brussels Airlines. Mais, selon le journal belge Le Soir, il s’élève à 600 millions d’euros.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :