Vacances en famille, 5 conseils utiles pour se fabriquer des souvenirs inoubliables

Une étude scientifique d’Abritel- HomeAway analyse la création des souvenirs de vacances.

En partenariat avec une équipe de chercheurs de l’université du Texas dirigée par le professeur et psychologue Art Markman, HomeAway a suivi des vacanciers avant, pendant et après leurs vacances pour comprendre et analyser les facteurs qui influent sur la formation des souvenirs de vacances.

« L’étude des souvenirs est le tout premier travail de recherche portant sur ce qui rend les vacances inoubliables »

Auparavant, la plupart des recherches et des études portaient sur les bienfaits et les bénéfices santé des vacances.

Des vacances en famille ou avec des amis ? Plutôt les deux !
Les vacanciers partis avec de la famille et des amis se souviennent davantage de leurs vacances que ceux qui ont séjourné uniquement avec leur famille ou avec des amis, en couple, ou même seul. L’étude révèle ainsi que les vacanciers partis en groupe avec leurs proches sont 20 % de plus à conserver des souvenirs de leurs vacances.

« Il n’est malheureusement pas toujours possible de partir en vacances aussi souvent qu’on le souhaiterait et c’est pourquoi ces moments sont si précieux » ajoute Vincent Wermus, Directeur Général France d’HomeAway. « Chaque période de vacances est une opportunité pour renforcer les liens et créer des souvenirs inoubliables avec les gens que nous aimons. Avec cette étude, nous avons voulu répondre à la question suivante – Que peut-on faire pour aider nos vacanciers à conserver une empreinte de leurs vacances encore plus forte ? »

Pas besoin de casser sa tirelire !
Voyage de luxe ou vacances à petit prix, cela ne fait aucune différence au regard des souvenirs des vacanciers. En effet, le voyage ne sera pas plus mémorable si l’on dépense plus. « Le budget des vacances n’a pas d’impact sur les souvenirs. Qu’elles coûtent 100 ou 5 000 euros, les vacances doivent surtout être riches en émotions et rompre avec le quotidien pour laisser un souvenir fort » commente Art Markman.

Ne pas oublier son smartphone…pour faire des selfies et des photos !
Contre toute attente, l’étude révèle qu’une déconnexion totale n’est pas toujours recommandée. Ainsi, les personnes qui utilisent leurs smartphones pour prendre des selfies ou des photos sont 40 % plus susceptibles que les autres de se rappeler de leurs vacances, une fois rentrées à la maison. Pour ceux partageant leurs photos sur les réseaux sociaux, Instagram s’est révélé comme le vecteur de souvenirs émotionnels le plus efficace, devant Facebook ou Snapchat.

Savoir se déconnecter… surtout du travail !
Un constat alarmant : ceux qui travaillent pendant leurs vacances, et ce seulement à partir d’une heure d’utilisation de leurs appareils mobiles à des fins professionnelles, ont plus de difficultés à se remémorer leurs vacances (43 % de difficultés en plus que les autres). « Travailler en vacances nous détache mentalement du moment présent et nous empêche de le vivre pleinement. Il devient alors difficile de se créer des souvenirs très clairs. C’est tinquiétant lorsqu’on sait que de nombreux adultes continue de travailler pendant leurs vacances » déclare Art Markman.

Libérer son enthousiasme avant les vacances pour mieux s’en souvenir après !
Les vacanciers qui trépignent d’impatience et manifestent leur joie avant leur départ sont 73 % plus susceptibles de se souvenir des moments forts des vacances que ceux qui ont ressenti du stress, de la frustration voire simplement de la sérénité.
« Certaines personnes adorent se projeter dans la préparation de leurs vacances? d’autres appréhendent le départ » explique Art Markman. « Notre étude révèle que les personnes enthousiastes et impatientes à l’approche des vacances bénéficient d’un avantage cognitif significatif : ils se rappellent mieux de leurs vacances que les autres. »

Cette étude a été réalisée par l’université d’Austin au Texas. Plusieurs centaines de vacanciers adultes en France, Italie, Espagne, Allemagne, Royaume-Uni et aux Etats-Unis ont été suivis et interrogés à plusieurs reprises : avant, pendant et après leurs vacances. Première étude de la sorte à mesurer les facteurs à l’origine des souvenirs durables de vacances, cette enquête est aussi l’une des premières à explorer l’impact de l’utilisation de la technologie sur la formation des souvenirs de vacances.

Si vous avez aimé cet article, merci de liker, partager, commenter … faire vivre le blog et notre page Facebook

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :