Vacances, astuces et conseils pour occuper les enfants en voiture ?

Pour que le voyage par la route ne vire pas au « chemin de croix », voici quelques astuces et conseils !

Les enfants gèrent moins bien les longs trajets car ils ne comprennent pas cette immobilité prolongée et linéaire.
Dès lors, impliquez les dans l’aventure du voyage.

Avant de vous mettre en route
Si l’âge de l’enfant le permet, montrez-lui sur une carte routière d’où vous partez et où se trouve le point d’arrivée ainsi que l’itinéraire choisi, les points d’arrêts et les temps de parcours. Laissez-lui éventuellement la carte pour qu’il puisse suivre le trajet en temps réel.

Aménagez le siège arrière de la voiture en conséquence et prévoyez :

– une couverture ou un plaid.
– un petit sac avec des biscuits ou des friandises et des boissons. Attention cependant aux aliments qui font des miettes, qui fondent ou qui tachent. Favorisez des biscuits secs, des céréales, des carottes, des boissons dans des bouteilles sécurisées avec embout…
– un écran de protection solaire latéral.
– pour le jeune enfant : son doudou.
– si vous roulez la nuit : une petite lampe pour permettre à l’enfant de s’occuper.

N’oubliez cependant pas que, pour leur sécurité, les enfants doivent porter la ceinture de sécurité (ou, selon leur âge, rester dans leur siège enfant) pendant tout le trajet! Votre animal de compagnie vous accompagne ? Veillez aussi à son confort et aux règles de sécurité.

Pendant le trajet
Prévoyez un arrêt,indispensable, toutes les 2h/2h30 pour vous dégourdir les jambes, vous restaurer et faire une pause sanitaire. Favorisez les aires qui proposent des activités pour enfants.
Les panneaux le disent sur l’autoroute, une pause de 30 minutes est conseillée.

Si possible, effectuez votre voyage par étapes (nuitées) afin de ne pas passer trop de temps d’affilée en voiture.
Si vous voyagez avec un bébé : arrêtez-vous dans les aires de repos avec commodités pour changer le bébé.
Planifiez un maximum de route pendant les heures de sieste ou de repos de l’enfant. Une musique douce et le balancement du véhicule l’aidera à s’endormir… mais ne vous endormez pas vous-même !
Le fait de ne pas fixer la route pendant le trajet peut provoquer chez certains le “mal de voiture”. Soyez-en conscient et adaptez les activités si nécessaire.

AA

Occupations et jeux pour enfants

1. L’observation

Observer les nuages.
Si vous savez reconnaître les nuages différents, profitez-en pour lui expliquer les différences entre chacun, et amusez-vous ensuite à repérer le prochain cumulonimbus. Si vous n’y connaissez rien, faites semblant ! Non, on plaisante. Vous pouvez tout simplement jouer à trouver des formes familières. Les nuages regorgent d’éléphants, de dragons, de bateaux à voiles ou encore une fée sur un tapis volant ! Pour peu qu’on les regarde avec un peu d’imagination…

Le premier qui voit quelque chose d’une certaine couleur a gagné.
La plaque d’immatriculation : cherchez des voitures de certains pays, de certains départements.

2. Les devinettes et la mémorisation

Pensez à un personnage célèbre ou de votre famille et faites deviner à qui vous pensez.
Trouve un nom d’arbre qui commence par A, B, C… A faire varier avec les noms d’animaux, les noms de ville, les noms de pays…
Le jeu « ni oui, ni non ».
Racontez une histoire mais défense de prononcer un certain mot (ou pire : une certaine lettre).
« Je pars en voyage et j’emporte … » : chaque joueur ajoute à tour de rôle un objet et récite la liste depuis le début.
Le jeu d’association de mots : passer d’un mot à un autre par association d’idées.

La liste sans fin de ce que j’emporte à la plage : maman commence à dire à ce qu’elle emmène (un chapeau de soleil), et chacun son tour reprend la liste et la poursuit la liste en ajoutant un élément : un chapeau de soleil, une crème solaire… Le premier qui se trompe a perdu.

Le jeu du silence.
Les plus jeunes seront séduits par la simple compétition : combien de temps peut-on rester sans parler ?
Lorsqu’un des enfants oublie et dis quelque chose, félicitez-le d’avoir tenu aussi longtemps : « Wow ! On a tenu le silence pendant 2 minutes ! Bravo ! ». Vous pourrez ainsi l’inciter à essayer de faire mieux la fois suivante. Pour des enfants plus âgés, présentez-le comme une variante de « je te tiens, tu me tiens ». L’objectif est de rester totalement impassible le plus longtemps possible. Il s’agit donc de ne pas parler, mais aussi de ne pas sourire ni rire. Chacun peut faire autant de grimaces qu’il souhaite pour tenter de déstabiliser l’autre. Poser les règles au départ : interdiction de toucher les autres joueurs, et encore plus le conducteur. Si vous êtes nombreux dans la voiture, désignez un arbitre, qui sera remplacé par le perdant lors de la manche suivante.

3. La musique
Préparez un quizz musical avec des extraits connus par vos enfants.
Accompagnez les chansons en chantant.
Jouez à « N’oubliez pas les paroles » : interrompez une chanson à un moment donné, le joueur doit continuer la chanson en solo.
Emportez leurs CD préférés. Les petits adorent chanter les comptines qu’ils connaissent par cœur ou vont apprendre durant le voyage. Pour les plus grands, testez leurs goûts avant le voyage et faites leur la surprise avec le Cd de leurs titres préférés.

4. Le carnet de jeu
Petit livre avec des mots croisés, le jeu des 7 erreurs, sudokus, dessins à colorier (pensez aux crayons)
Dessiner, colorier, coller
Grâce à une ardoise magique, ou sur des feuilles, installé sur une tablette prévue à cette effet… Sans oublier les fameux cahiers de coloriages, ou encore les gommettes et autocollants qui peuvent agrémenter leur dessins.
Pour que tout le monde participe, on peut faire une « oeuvre collective » : vous ou un des plus grands dessinent des formes que les plus petits colorient, ou bien chacun prend une couleur et dessine quelques traits à son tour.

5. Les jeux de société et jeux de carte.

AA

6. Les jeux vidéos et électroniques.

Playstation, DS, tablettes et smartphones en tous genre… C’est l’occasion rêvée de s’en servir ! D’habitude vous essayez de les décoller de leurs écrans, là vous prierez pour qu’ils y restent. Mais bon, pour éviter l’effet pile électrique après 5 heures à fixer un écran de 3 cm de large, n’oubliez pas quand même de mettre des limites du genre « Tu peux jouer jusqu’au prochain arrêt ! ».

7. Les livres et BD
Surprenez vos enfants en mettant à leur disposition des livres ou bandes dessinées qu’ils ne connaissent pas.
Cela n’a rien de nouveau, mais la lecture requiert de vos enfants qu’ils se concentrent sur leur livre, en silence. Ils font ainsi travailler leur imagination tout en se familiarisant avec la langue française (ou éventuellement des langues étrangères). Evidemment, cela implique qu’ils sachent lire ou qu’ils soient en processus d’apprentissage

8. Les films
Toujours sur tablette, vous pouvez faire visionner un film à vos enfants. Un bon dessin animé ou un film d’animation peuvent les tenir occupés pendant au moins une heure et demi, si ce n’est deux. En revanche, prévoyez des sets d’écouteurs si vous ne voulez pas entendre les ricanements des personnages et les chansons du type « Libérée, délivrée », le titre phare du Disney « La Reine des neiges ». A forte dose, ces chansons peuvent devenir une vraie plaie pour les parents et vous gâcher le voyage.

Et surtout, restez cool, les vacances ont commencé pour votre famille, ne laissez pas le stress vous envahir et la fatigue de la route gâcher la bonne ambiance dans votre voiture.

AA

AA

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :