Sur la piste des Mayas

Petit tour d’horizon des plus beaux sites à visiter dans le Yutacan, région du Mexique où se trouve une grande partie des cités mayas.

La civilisation maya date de l’époque précolombienne. C’est l’une des plus anciennes civilisations d’Amérique Latine. Les traces de ce peuple datent d’environ 2000 av. J.-C. jusqu’à la conquête espagnole au XVe siècle de notre ère.

Les Mayas sont connus pour leur connaissance approfondie dans de nombreux domaines : médecine, écriture, art, architecture, mathématiques et astronomie.

Ils sont également reconnus pour avoir construit d’immenses pyramides, représentant les montagnes, y faisant l’autel de rituels leur permettant selon eux d’accéder au monde surnaturel des dieux.

AA

Les plus belles cités mayas de la région :

Chichen Itza : Ancienne ville maya située entre Valladolid et Merida, le site archéologique de Chichen Itza fait partie des sept nouvelles merveilles du monde depuis 2007. Le site est classé au Patrimoine mondial de l’Unesco. Des ruines spectaculaires s’étendent sur 300 ha et comptent de nombreux édifices restaurés. La structure la plus impressionnante : la pyramide de Kukulkàn (le Dieu Serpent), énorme construction de 25m de haut qui représente le calendrier maya. Au moment des équinoxes d’automne et de printemps, le soleil crée l’illusion d’un serpent sur la façade de l’édifice. Ce phénomène fascinant est reconstitué et mis en scène touts les jours, in situ, dans un très beau spectacle son et lumière.
http://whc.unesco.org/fr/list/483

Uxmal : A 80km au sud de Merida se trouve le site d’Uxmal, remarquable par ses monuments et la beauté de son architecture. Son intérêt réside avant tout dans la finesse des détails architecturaux de ses bâtiments : le palais du gouverneur, le quadrilatère des nonnes ou encore ses pyramides. Ce site met à l’honneur « Chac », le Dieu de la Pluie, omniprésent dans les fresques et les représentations artistiques. A l’époque de sa prospérité, Uxmal était la capitale politique, militaire et religieuse de la région « Puuc » et comptait plus de 20 000 habitants. Il est possible de monter au sommet de la grande pyramide pour admirer une vue époustouflante sur le site et la jungle environnante.
http://whc.unesco.org/fr/list/791

Calakmul : le site se trouve au coeur de la réserve de biosphère de « Calakmul », inscrite au Patrimoine mondial de l’Unesco, près de la frontière avec le Guatemala. La réserve abrite une variété de faune et de flore unique, avec pas moins de 354 espèces d’oiseaux, une grande variété de papillons, de serpents, des pumas, des jaguars, ainsi qu’environ 70 espèces d’orchidées. « Calakmul », l’une des cités maya les plus puissantes, était le centre du royaume de la Tête de Serpent. Le site abrite notamment l’une des plus hautes pyramides de la civilisation maya. Découverte récemment, le lieu est difficile d’accès, ce qui en fait un site encore sauvage et peu fréquenté.
http://whc.unesco.org/fr/list/1061/

Tulum : Le site de Tulum est le seul en bord de mer. Son caractère exceptionnel tient avant tout de son cadre idyllique et a son histoire : c’est de cette forteresse que les mayas ont vu arriver les premières caravelles espagnoles en 1518…

Si vous avez aimé cet article, merci de liker, partager, commenter … faire vivre le blog et notre page Facebook

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :