Le Népal prolonge pour 2 ans le permis d’ascension

Après avoir étudié la question pendant un an, le gouvernement népalais a finalement approuvé l’extension des permis d’ascension de 2015 pour 2 ans. Cela permettra aux alpinistes (engagés dans une ascension avant le séisme de 2015, qui avait entraîné la mort de près de 9000 personnes, ndlr), de conserver leurs droits d’ascension, qui s’élèvent par exemple à 11 000 dollars pour l’Everest, pour une nouvelle expédition.

Aucun alpiniste n’a atteint le sommet de l’Everest depuis deux ans, l’année 2014 ayant été marquée par le décès de 16 guides népalais dans une avalanche ayant entrainé l’annulation de toutes les ascensions.

Le gouvernement népalais a annoncé sa décision fin février, à la veille du début de la saison des ascensions printanières.

Est-ce arrivé trop tard ?

Il aurait été préférable que que le gouvernement népalais l’annonce six mois plus tôt, pour que les alpinistes qui le souhaitaient, et qui attendaient la décision, puissent y retourner. 2017 risque d’être très peuplé. L’an dernier, plus de 800 permis d’ascension individuels ont été délivrés, dont 265 pour l’Everest.
Les représentants du secteur ont salué cette initiative mais regrettent son calendrier qui laisse peu de temps aux agences pour organiser des expéditions. L’ascension de l’Everest est faisable pendant deux mois à partir d’avril quand les conditions météo s’améliorent. « Nous regrettons que le gouvernement ait pris cette décision si tard. Si elle l’avait été plus tôt, les équipes auraient eu plus de temps de préparation », a dit Ang Tshering Sherpa, président de l’association d’alpinisme du Népal.

Est-ce la première fois que le Népal prend une telle décision ?

En 2014, le Népal avait déjà pris cette décision, après qu’une chute de sérac (survenue le 18 avril 2014, à proximité d’un camp de base de l’Everest, ndlr), ait tué 16 sherpas. Le ministère du Tourisme népalais avait alors étendu le permis d’ascension pour 5 ans.

Depuis le séisme, le Népal tente de reconquérir les touristes, en particulier les amateurs de montagne qui constituent une source cruciale de recettes pour ce pays pauvre abritant 14 sommets de plus de 8.000 mètres. Les représentants du secteur ont salué cette initiative mais regrettent son calendrier qui laisse peu de temps aux agences pour organiser des expéditions. L’ascension de l’Everest est faisable pendant deux mois à partir d’avril quand les conditions météo s’améliorent.

« L’Everest est devenu une boîte à fric »
En savoir plus sur http://www.lemonde.fr/sport/article/2014/04/25/l-everest-est-devenu-une-boite-a-fric_4407522_3242.html#aUBqm32RItcUYvzU.99

Crédit photo https://ssl-ds.static.rtbf.be/article/image/1248×702/9/2/8/2de38e3d3591591ace37e71a4af46386-1440419520.jpg

Si vous avez aimé cet article, merci de liker, partager, commenter … faire vivre le blog et notre page Facebook

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :