Vietnam, la fleur de sarrasin de retour dans l’offre touristique

L’histoire des fleurs de sarrasin est aussi ancienne que celle des générations des H’Mông de Hà Giang (Nord). On raconte que dans les temps anciens, une famine dévasta les villages. Puisque la terre était stérile, les autochtones partirent à la recherche de nourriture. Un jour, un parfum extraordinaire arriva aux narines des paysans.
Au milieu des rochers, on découvrit une petite fleur blanche rosée, en forme de coeur renversé. Son goût était aussi subtil que le riz et le maïs. C’est ainsi que la famine prit fin. Depuis cette date, les H’Mông confectionnent dès l’automne des gâteaux et des jarres d’alcool de fruit du sarrasin.

VIET

Les fleuros de sarrasin éclosent fin octobre.

ABCABCD

Les fleurs de sarrasin éclosent fin octobre et perdurent un mois. Les visiteurs qui arrivent sur le haut plateau de rochers découvrent, à perte de vue, les forêts de sarrasin qui s’étendent sur les montagnes de Quan Ba à Dông Van, en passant par Yên Minh et Mèo Vac. La beauté pure de la fleur éblouit tous les amoureux de la nature. Mai Huong, une Hanoïenne : «J’ai beaucoup de respect pour les autochtones. Ils vivent ici, dans des conditions difficiles, coincés dans la montagne et des terres pauvres. Ici, même si les conditions sont ardues, la beauté est partout. Les prairies couvertes de fleurs de sarrasin sont magnifiques. Tout le monde est impressionné par ce merveilleux paysage.»

Pourtant, cette beauté incroyable était complètement tombée dans l’oubli. Il a fallu attendre le développement des réseaux sociaux pour faire découvrir ce paysage magnifique aux touristes. Ce sont en effet des photos postées sur facebook qui ont fait connaître la fleur aux jeunes gens.

Comprenant très vite le potentiel touristique de la région, les autorités de Hà Giang ont décidé de multiplier les champs de sarrasin pour séduire le plus de visiteurs possible. Un festival pour célébrer la fleur de sarrazin sera même lancé en novembre prochain pour promouvoir le charme du haut plateau calcaire. Nguyên Van Tài, directeur de l’agence VietSence Travel :«Nous sommes parmi les premiers à avoir lancé des circuits à Hà Giang. Tout est prêt pour accueillir les visiteurs en novembre et en décembre. Le festival des fleurs de sarrasin sera un label touristique de Hà Giang. Grâce à lui, les visiteurs viennent de plus en plus nombreux chaque année.»
Fin octobre, les amateurs de photos se donnent rendez-vous dans la province de Hà Giang où les collines arborent une magnifique robe blanche rosé, les couleurs emblématiques des fleurs de sarrasin.

HMONG

HA GIANG est une province montagneuse à l’extrême Nord du Vietnam. La ville de Ha Giang – chef lieu de la province– se trouve à 350 Km de Hanoi et est facilement accessible par la route.
Comme dans d’autres provinces du Grand Nord, la meilleure période pour visiter HA GIANG se situe entre mai et octobre, avec une précaution à prendre vers les mois d’aout et de septembre où les risques de glissements de terrains sont importants. L’intérêt touristique de la province provient par ailleurs de la présence de nombreuses ethnies minoritaires (Tày, H’mông, Dao, Nùng, Cao Lan, Hoa, Lô Lô) avec leurs villages nichés aux pentes des collines ou perdus dans les vallées.

La route du chef-lieu d’Ha Giang à Dong Van franchit deux “Portes célestes” de Quan Ba et Yen Ninh. À 1 025m d’altitude, le climat y est tempéré avec des températures qui oscillent entre 1ºC en hiver et 24ºC en été. Dong Van est habité par des ethnies Tay et H’Mong.
Le plateau nous donne une variété de spécialités: prune, pêche, poivre, kaki sans pépin mais c’est la pomme qui fait son renom. La pomme de Dong Van est la meilleure de son genre. Quasiment grande comme la poire, avec la chair épaisse et le petit pépin, la pomme de Dong Van d’une saveur agréable est bien sucrée. Dong Van est aussi le terroir des plantes médicinales précieuses:pseudo-ginseng, ehmannia, anis, cannelle…
Le paysage de Dong Van est à la fois poétique et grandiose avec les montagnes sans fin abritant d’innombrables cavernes, des orchidées de toutes couleurs. Les pruniers, pêchers, arbres sa mu prolifèrent se ressemblant à d’innombrables parasols en l’espace aéré.
À Dong Van tous les dimanches, a lieu un marché typique de la région montagneuse, très animé et offrant toutes sortes d’articles, vêtements traditionnels colorés.

DONG

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :