Crystal Cruises veut remettre à flot le légendaire transatlantique SS United States

Crystal Cruises a annoncé hier son intention de remettre en service le célèbre transatlantique SS United States, surnommé  » The Big U  », qui fut mis en service en 1952 et désarmé en 1969. Dès sa traversée inaugurale, le paquebot avait décroché le prestigieux Ruban Bleu, décerné au liner le plus rapide sur l’Atlantique Nord qu’il avait franchi en seulement 3 jours, 10 heures et 40 minutes à la vitesse moyenne de 35.59 nœuds, damant le pion au non moins célèbre RMS Queen Mary de la Cunard.

Le navire qui est à quai depuis de nombreuses dans le port de Philadelphie serait complètement refondu. La coque, particulièrement robuste, serait conservée mais les superstructures seraient reconstruites, avec l’ajout notamment de trois nouveaux ponts comprenant des cabines avec balcon et une extension sur l’arrière. Les cheminées seraient également refaites mais garderaient leur design d’origine. Entièrement remis aux normes actuelles en matière de sécurité et de performance, le navire comptera 400 suites de 32 m², soit une capacité de 800 passagers en occupation double contre 1928 à l’origine . Il offrira tout le confort moderne et le design et la décoration rendront hommage à l’histoire du navire et à la glorieuse époque des traversées transatlantiques entre les Etats-Unis et l’Europe.

« C’est un privilège pour la compagnie de croisière de luxe la plus primée au monde de se voir confier la possibilité de restaurer un navire qui qui fut le symbole du patriotisme et de la suprématie maritime (des Etats-Unis) et de l’amener dans l’époque moderne tout en offrant aux clients le goût d’une ère révolue des voyages de luxe », a expliqué Edie Rodriguez, présidente de Crystal Cruises, citée par Mer et Marine

Avant de lancer les travaux, (estimés à plus de 700 millions$) la compagnie va faire réaliser des études techniques poussées pour valider la faisabilité du projet. Alors que les résultats de ces études sont attendus d’ici la fin 2016, Crystal a signé un accord exclusif pour pouvoir acheter le navire et s’est engagée à financer sa conservation (60,000 $ mensuels) au cours des 9 prochains mois.

« La perspective de rénover le SS United States et d’en faire de nouveau le fleuron de la flotte américaine est passionnante. Ce sera une entreprise très difficile mais nous sommes déterminés », assure Edie Rodriguez.

Si tout se déroule comme prévu, les travaux pourraient commencer en 2017 et le paquebot reprendre la mer en 2018.
(Avec Mer et Marine)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :