Avec l’A350 XWB, Airbus tient son avion anti-jetlag

Comment ça marche ?

La cabine de l’avion est équipée de diodes LED qui simulent les variations du soleil. Tout au long du trajet, les 16,7 millions de couleurs s’adaptent aux conditions extérieures et suivent le rythme du sommeil des passagers. Ainsi, la sécrétion de la mélatonine, hormone du sommeil, est régulée. La synchronisation du corps avec le fuseau horaire du pays d’arrivée est parfaite.

Autre avantage pour les voyageurs, une pressurisation relativement faible de la cabine, sensée favoriser le sommeil des passagers. Le design de l’avion a été pensé avec des ailes beaucoup plus larges que sur les modèles de taille similaire visant à réduire le bruit du vol et créer un environnement plus favorable aux siestes. C’est également le cas du système de filtration de l’air, mis au point pour renouveller celui de la cabine toutes les trois minutes.

La compagnie Qatar Airways, est pour l’instant la seule à proposer des vols dans cet avion depuis la livraison de son premier appareil, en décembre 2014. Il dessert notamment Doha, Singapour, New York et Francfort.

Airbus aura déboursé la bagatelle de 15 milliard d’euros pour équiper ce type d’appareil.

Le syndrome du jet lag résulterait de molécules qui freinent l’adaptation de notre horloge biologique quand on change de fuseau horaire. Agir sur ces molécules permettrait donc de ne plus souffrir du jet lag, selon des chercheurs de l’université d’Oxford. Ils espèrent que cette découverte servira à mettre au point des traitements « anti-jet lag ». On pourrait même, adapter certains médicaments existants à ce changement de fuseau horaire, dixit le docteur Akhilesh Reddy, professeur à l’université de Cambridge et spécialiste de l’horloge biologique. « De nombreux médicaments changent déjà la façon dont nous percevons le temps, il suffit de les adapter au changement de fuseau horaire », explique-t-il à la BBC.
Pour arriver à de telles hypothèses, Stuart Peirson, co-auteur de l’étude, a analysé sur des souris le fonctionnement de cette molécule qui agit sur l’horloge biologique et donc la perception du jour et de la nuit. « Nous avons identifié un système qui empêche activement l’horloge biologique de se réadapter », résume le chercheur.
Ce système aurait pour origine une protéine, SIK1, qui bloquerait les gènes responsables du processus normal d’adaptation de notre cerveau aux décalages horaires.
Pour confirmer leur théorie, ils ont réduit la fonction de SIK1 ce qui a permis aux souris de laboratoire à supporter sans problème, c’est-à-dire sans perturbation de leur horloge biologique, un décalage horaire de six heures.

La mélatonine : une hormone efficace pour soigner les troubles du sommeil
Qu’est-ce que la mélatonine ?

La mélatonine est une hormone sécrétée par une petite glande du cerveau, la glande pinéale, à partir de la tombée de la nuit. On la trouve aussi à l’état naturel, mais en faible quantité, dans de nombreux aliments : tomates, riz, pommes de terre…

À quoi sert la mélatonine ?

En signalant à l’organisme qu’il fait nuit, elle « ouvre la porte du sommeil » : elle exerce un effet sédatif (calmant) et facilite la baisse de la température du corps. Dans certaines situations (exposition à la lumière artificielle, décalage horaire…), la sécrétion de mélatonine peut être contrariée et on a alors du mal à trouver le sommeil. Sa production diminue aussi avec l’âge.

La mélatonine est utiliée pour prévenir le « Jet lag »

La mélatonine est surtout intéressante lors des déplacements vers l’est. Par exemple, pour six heures de décalage horaire de New York à Paris :
– Prendre 1 à 3 mg le jour du départ, vers 16 heures, heure locale, pour se caler sur l’heure française.
– Continuer les quatre ou cinq jours qui suivent, vers 22-23 heures, avant le coucher. Au-delà de sept heures de décalage, ne pas prendre la mélatonine avant 15 heures (heure locale), car son effet pourrait être nul ou s’inverser.

Des lunettes Re-timer, contre le décalage horaire
Ce nouvel appareil portatif, que l’on peut acheter sur internet pour 249$ australiens (259$US), permettrait de réajuster l’horloge interne de l’utilisateur grâce à l’émission de lumière verte dans le champ de vision du porteur.
Après une courte exposition à sa lumière, les passagers de long-courriers et les travailleurs de nuit devraient plus facilement réussir à se réveiller le matin et rester éveillés toute la journée.
Avec ses diodes électro-luminescentes (LED), cet appareil imite la lumière solaire et stimule ainsi la partie du cerveau en charge de la régulation de l’horloge interne de chacun.
Le fabricant conseille aux voyageurs d’utiliser cet appareil pendant trente minutes par jour en amont de leur voyage pour anticiper le décalage horaire et décaler progressivement leur horloge biologique. Ils devront aussi l’utiliser quelques minutes par jour à leur arrivée.
Notre horloge biologique régule nos cycles de sommeil mais aussi notre métabolisme. Elle peut se dérégler si on reste à l’intérieur pendant de trop longues périodes, à l’occasion de longs voyages ou par manque de lumière solaire pendant l’hiver.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :