Carnival Group exclut Tunis jusqu’à fin 2017

Le géant mondial des croisières Carnival Group, comptant une quinzaine de compagnies dont Princess Cruises, Aida Cruises et Costa Croisières, a annulé tous ses accostages au terminal des croisières de La Goulette pour les années 2016 et 2017. « Nous ne figurons pas dans leur programme de 2016 et 2017. Quant à 2018, les programmes ne sont pas encore établis », regrette Maha Ben Slimane, responsable marketing auprès de la société GSC (Goulette Shipping Cruise).

La responsable rappelle que cette décision a été prise suite à l’attentat au musée du Bardo qui a touché principalement Costa Croisières, mais aussi à cause des attaques terroristes récurrentes enregistrées cette année dans le pays.

La société Goulette Shipping Cruise (GSC), exploitante du terminal des croisières, a essayé de fournir toutes les assurances sécuritaires nécessaires pour le retour du groupe, mais en vain. « Ces compagnies cotées en Bourse ne veulent pas ternir davantage leur image en programmant la Tunisie dans leurs prochains itinéraires. Ces armateurs sont très rigoureux. Ils préparent leur programme deux ans en avance. Ainsi, le changement de ces programmes est très difficile », affirme-t-elle.

MSC croisières prévoit un retour en novembre 2016

Quant au croisiériste MSC, Maha Ben Slimane indique qu’en septembre 2015, « nous avons relancé les pourparlers avec eux. Nous avons essayé de les convaincre de revenir fin 2015 en les informant que nous avions établi une batterie de mesures sécuritaires exceptionnelles pour assurer leur sécurité.

Malheureusement, l’événement sanglant qui a touché le bus présidentiel ainsi que les attentats parisiens ont poussé MSC à repousser encore une fois son retour programmé en avril 2016 », dit-elle. L’armateur a informé GSC qu’il avait entamé la commercialisation de la destination tunisienne, mais que cela avait engendré beaucoup d’annulations. Le retour de MSC Croisières serait toutefois prévu pour novembre 2016. « Cela n’est pas encore sûr, puisque tout demeure conditionné par la stabilité sécuritaire », souligne-t-elle.

Chérifa Ben Salem, directrice des relations extérieures à l’OMMP (Office de la marine marchande et des ports) a appelé pour sa part toutes les parties prenantes à renforcer la participation de la Tunisie sur les événements internationaux pour que la destination ne soit pas oubliée. « Les croisiéristes aiment la Tunisie et considèrent que leurs itinéraires ne sont rentables qu’en programmant une escale en Tunisie. Mais cela ne veut pas dire qu’ils vont risquer la vie de leurs clients », conclut-elle.
Art. destination Tunisie

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :